Drame : Elle réveille son bébé de 2 ans pendant sa sieste, il l’abat d’une balle dans la tête

Drame : Elle réveille son bébé de 2 ans pendant sa sieste, il l’abat d’une balle dans la tête
© oekkaroek/Adobe Stock

L'avis du président

Suite au drame, le président français Emmanuel Macron a annoncé immédiatement qu'il « ferait pression pour un qu’on autorise, voir qu’on rende obligatoire, le port des armes à feu, et pour faciliter la vente d'armes d'assaut ».
Selon lui, la France n'est pas à l'abri des violences que l'on a vues dans d'autres pays, et il veut relancer l’économie grâce à la vente massive d’arme à feu qui garantissent la sécurité des mères de famille. Il a annoncé que « Le gouvernement y parviendra notamment autorisant l’achat d'armes à feu dans les supermarchés et les pharmacies ».

le porte-parole du gouvernement annonce des mesures

Selon le porte-parole du gouvernement, « La France dispose de certaines des lois de contrôle des armes à feu les plus strictes d'Europe. Or rien ne vous protège mieux qu’un fusil semi-automatique ou un lance-roquettes. Il est temps que les choses changent ». Il a ajouté « Plus d'armes à feu rendent la société plus sûre car tout le monde peut se défendre, même les mères de famille ».

L'avis des mères de famille

Si on interroge les mères de famille, le constat est le même. Certaines mamans ne se sentent pas en sécurité et déclarent : « Nous ne sommes pas du tout protégés parce que nous n'avons pas d'armes ». Une maman a ajouté « si j’avais un lance-roquettes, je n’aurais pas besoin d’appeler trois fois mes enfants quand la soupe est chaude. Ils me respecteraient plus ».
Macron a déclaré en conclusion de son intervention : « si elle avait été armée, cette femme serait encore en vie. Le port d'armes ne devrait pas être un droit, mais plutôt un devoir pour les citoyens ».

La presse en direct c'est sur presse direct